Accueil du site >> Productions >> 2014-LES SERVITEURS

A l’étage, Madame et Monsieur ont peut-être disparu. Les serviteurs, cloîtrés à la cuisine, l’office, blottis autour du personnage de la cuisinière, se racontent sans fin la disparition de Madame et Monsieur, tout en continuant le rituel du service : la montée à l’étage, chaque matin, de la première femme de chambre et du valet de chambre et leur descente le soir à l’office. Ils évoquent aussi l’attitude qu’ils auraient pu avoir : la révolte contre les maîtres, ou bien le départ pour refaire leur vie ailleurs, mais il est trop tard. Le seul but des serviteurs était d’être serviteur, peut-être que les serviteurs prolongent leur propre existence en prolongeant l’apparence des maîtres…

Théâtre de l’intime, confidences murmurées, construit comme un thriller, le texte des Serviteurs résonne comme une justification de leur existence, pour ces personnages oubliés au sous-sol. On pense à Beckett, Ionesco et Kafka. L’humour et une certaine cruauté imprègnent ce texte et donnent l’épaisseur émotionnelle à ces personnages abandonnés, en proie au doute, condamnés à parler, à ressasser, à se justifier.