Stage les 21 & 22 novembre 2020 Trust/Shakespeare/Alléluia de Dieudonné Niangouna

REPORTÉ A UNE DATE ULTÉRIEURE

+ d’infos sur les stages en cliquant sur ce lien

C’est le pays de la galère mais on n’en parle pas, on n’en parle jamais. Ça ne s’entend pas. À l’aide ! L’ascenseur est en panne. À l’aide, l’ascenseur est en panne ! Plus personne n’ira au ciel ! Je ne suis qu’un roi défait‚ à qui vais-je m’adresser ?

De Hamlet à Ophélia, en passant par Macbeth, Othello, Richard III, le Roi Lear, Roméo et Juliette, la Mégère apprivoisée, Titus Andronicus, Antoine et Cléopâtre et les personnages de La Tempête et de La Nuit des rois, Dieudonné Niangouna ouvre une large parenthèse conduite par Puck (Le Songe d’une nuit d’été). Avec l’exigence d’une langue théâtralement poétique et sans fuir la complexité des situations qu’elle trahit il va permettre à ses personnages de sentir ce qu’il y a de plus profond dans la matière humaine.

La proposition est large. Elle consiste à convoquer tous les personnages phares du théâtre shakespearien et à les placer dans des contextes inédits censés éclairer le monde d’aujourd’hui. Ainsi, le roi Lear en simple caleçon et manteau sale, le visage recouvert d’un maquillage bleu, apparaît comme un clochard faisant la manche dans le métro sous les regards indifférents d’une foule robotisée. Avant lui, c’est Puck qui ouvre le bal sous les traits d’une bacchante noire, en haillons, jambes nues et longues tresses brunes. Elle bondit dans la nuit noire et réveille, de sa parole volubile, les êtres dormant comme des gisants. Suivront Hamlet, défoncé et dégingandé, qui s’est échappé de l’asile, Richard III, Juliette, Ophélie… Macbeth est sur la cuvette des toilettes, Prospero bouffe des chips avachi devant la télévision et Othello siffle des litres de bières en canettes. Claudius chante du Claude François en se fouettant les fesses avec une feuille d’arbre exotique. Niangouna prend un malin plaisir à jouer le jeu de la distanciation et de la désacralisation. Ses réécritures prolixes mais inégales finissent par paraître bien anecdotiques.

Stage les 17 & 18 octobre « III » de Philippe Malone

INSCRIPTIONS OUVERTES

+ d’infos sur les stages en cliquant ici

Variation très contemporaine autour de la figure de Richard III, la pièce de Philippe Malone emprunte à Shakespeare ses personnages pour réinterroger, dans les contradictions du monde d’aujourd’hui, la question du pouvoir. En 17 séquences et dans une poétique implacable, elle nous décrit un monde au bord du gouffre, qui nous rappelle le nôtre, assez furieusement… Il s’appelle Richard, troisième du nom, et vient d’hériter d’un empire. Usines, banques, actionnaires, salariés… tout lui appartient désormais. Sauf, peut-être, la conduite de ses actes. Parvenu au sommet, il n’aura de cesse de faire exploser le cadre des actions  » convenables  » que lui tracent sa mère, ses conseillers, et tout le poids de sa lignée… User réellement du pouvoir, n’est-ce pas nécessairement en abuser ? Face à l’arbitraire, à l’arrogance, dont il devient la figure, Richard ne rencontre que soumission, démission, lâcheté, corruptibilité, ou piètre désir de vengeance… Joueur, manipulateur et explorateur des confins de l’âme et des actions humaines, il œuvrera contre lui-même, jouissant de fomenter sa chute et la  » révolution  » (mais  » Quelle révolution ? « …, c’est sur cette question ouverte que se clôt la pièce.)La partition proposée par Philippe Malone a l’envergure des plus grands textes dramatiques. Elle joue de manière quasi hypnotique sur deux tableaux : son intensité poétique, sa qualité rythmique lui donnent la force d’impact des grandes dramaturgies classiques, tandis que la brutalité, la cruauté des situations sait immédiatement évoquer les violences les plus contemporaines, en particulier celles du monde du travail et de l’entreprise.

Stage les 12 et 13 septembre 2020 Louis Calaferte « SEPTENTRION »

+ d’infos sur les stages et les tarifs

… Elle ouvre la porte. Éteint la lumière derrière elle. Elle reste sans bouger, dans l’encadrement, présentée, offerte… les cheveux noirs coulants, déployés autour de sa tête, sur les épaules découvertes dans la robe à grands ramages qui glisse le long de son corps, pelure de tissu soyeux presque de la couleur de sa peau bronze. Elle est belle… Elle attend. C’est un tel abandon, une telle offrande de sa présence que cela me trouble, me semble étrange, insensé, fascinant et pur comme la première approche du couple au seuil des noces. Je la porte, je l’encercle dans mon regard… A la vue de cette femme, quelque chose de moi se déchire…
Ce livre est un brûlot écrit d’une plume acerbe et virtuose. Lire Calaferte, c’est un peu comme se prendre une grande claque dans la gueule. Chaque mot vous assomme, chaque phrase vous transperce, chaque image vous éblouit. Chaque ligne de ce bouquin est une oeuvre d’art à part entière où la poésie est omniprésente. Septentrion est le récit autobiographique de sa jeunesse passée à errer entre le travail en usine, ses relations passionnées et particulières avec Mlle van Hoeck, et les turpitudes de l’écriture. Marginal dans l’âme, il nous livre une vision de l’humanité peu reluisante, assez pessimiste. le sexe tient une grande place dans cet ouvrage qui s’est vu interdit à la publication pendant près de 20 ans avant que Denoël l’édite en 1984

Réunion d’informations le 04/09/2020

Une réunion d’informations pour les inscriptions de l’année 2020/2021 aura lieu le Vendredi 4 septembre 2020 à 19h30 au 19 Quai de Rive Neuve, Porte C, 1er étage.

Des renseignements seront communiqués sur la philosophie de l’école, le contenu des cours, les jours, horaires et tarifs. Nous répondrons également à toutes vos questions.

Il existe 5 niveaux dans l’école, chacun comprenant  12 élèves au maximum:

  • Classe Ados
  • Classe débutants
  • Classe intermédiaires
  • Classe préparation aux concours
  • Classe Pro

L’intégration de la classe Pro se fait uniquement sur audition.

Afin d’organiser au mieux cette réunion, nous vous remercions de bien vouloir confirmer votre présence aussitôt que possible.

Pour les inscriptions, veuillez télécharger la fiche d’inscription en cliquant sur le lien ci-dessous : FICHE D’INSCRIPTION

Stage en pinède les 4 et 5 Juillet 2020 Le Diable au Moyen-Age

Le Diable, La Sorcière et l’inquisiteur
Entre le XVe et le XVIIe siècle, des milliers de bûchers sont allumés en Europe pour anéantir sorcières et sorciers.
La grande chasse de l’époque moderne trouve ses racines dans les procès de la fin du Moyen Age : se forge alors l’image de ces ennemis de la Chrétienté, suppôts de Satan préparant son règne. Crime imaginaire inventé par les juges de l’Inquisition ? Éradication de pratiques populaires ? Flambée misogyne ? Une certitude cependant : cette peur partagée fit au moins 60 000 morts.

INSCRIPTIONS 2020/2021

Une réunion d’informations pour les inscriptions 2020/ 2021 aura lieu le Vendredi 19 Juin 2020 à 19h30.

Pour les inscriptions, téléchargez la fiche d’inscription en cliquant sur le lien ci-dessous :

FICHE D’INSCRIPTION

Nous répondrons à toutes vos questions.

Renseignements donnés sur la philosophie de l’école, le contenu des cours, les jours, les horaires, les tarifs.

Il existe 5 niveaux dans l’école ( Classe ados. Débutants. Intermédiaires. Classe préparation aux concours. Classe Pro.).          

12 élèves maximum par classe.

Stage les 23 et 24 mai 2020 autour de Yukio Mishima

+ d’infos sur les tarifs des stages et inscriptions ici

Le soleil et l’acier de Yukio Mishima.
Yukio Mishima , dramaturge et essayiste japonais à cheval entre modernisme et tentation de la modernité, il était fasciné par la souffrance et la mort.
Séquestré par sa grand-mère, Yukio Mishima grandit solitaire. Dévoué à cette vieille femme malade qui lui transmet son culte pour le Japon traditionnel, il est très tôt fasciné par les acteurs et les théâtres kabuki et nô qui façonnent l’esthétique de son regard.
L’écrivain qui porte en lui « une force très japonaise et en même temps un vernis européen » connait bien la culture occidentale dont il adopte les codes vestimentaires et dévorait la littérature.
Réformé, le jeune homme échappe à la guerre mais créé des années plus tard une « société du bouclier », milice privée, dévouée à l’Empereur et fidèle au culte du bushido, code des principes moraux des samouraïs. Le jeune homme malingre s’est métamorphosé. En soumettant son corps à une discipline de fer il cherche à atteindre l’idéal athlétique des guerriers qu’il admire.
Chez Mishima muscles, acier et soleil, c’est la même chose, c’est l’approche de la mort.
Homosexualité et mort, tragédie et érotisme, hantent l’œuvre et la vie de celui qui n’hésite pas à se photographier en Saint Sébastien martyre : « tout ce qu’il voit prend des allures de théâtre et de tragédie ». C’est d’ailleurs dans un dernier geste théâtral, spectaculaire et patriotique que Yukio Mishima, en 1970, se donne la mort en se suicidant par seppuku (éventration).

99138457_3249696355042879_4043323534334754816_o

 

ACTUALITE SPECTACLE HERNANI au Théâtre de l’Olivier le 21 mars 2020

SUITE A L’ARRÊTÉ DU 13 MARS 2020, LA REPRÉSENTATION EST SUSPENDUE. ELLE SERA REPORTÉE A UNE DATE ULTÉRIEURE.

85052399_10157405182062600_8061429133831307264_nLa compagnie MEA CULPA dirigée par Sylvia ROCHE présentera sa dernière création le Samedi 21 mars 2020.

Réservation en ligne en cliquant sur le lien suivant https://www.weezevent.com/hernani-2

Avec Yohan Carmona, Manon Giraudon-Nicolaï, Fabrice Orsini, Laurent Owsianka, Patricia Robert-Peillard

Mise en scène et scénographie Sylvia Roche 

Régie son & lumière Jérôme Pastini

Concept sonore Liam Badarou

Assistante à la mise en scène  Julie Charrier

Production Compagnie Mea Culpa

Spectacle créé le 1er octobre 2019